Des pénis… customisés

Au départ, je me renseignais juste sur le Prince Albert…en toute connaissance de cause innocemment, histoire de me cultiver un peu plus.

Et là patatra, je dévie, je dévie et je découvre que le Prince Albert est le nom d’un piercing ..sur le gland !

Voici un article très intéressant d Agnès Giard  :

piercing Prince Albert

Piercing Prince Albert :  suivant une fable totalement délirante, ce piercing sexuel (un anneau fixé dans le gland, à travers l’urètre) aurait été lancé par le beau Brummel, dandy britannique. A l’époque, les hommes portaient des pantalons moulants. Pour effacer toute protubérance, George Brummel se serait donc fait poser un anneau pour retenir son pénis au moyen d’une petite corde contre l’intérieur de la cuisse. C’est ensuite le prince Albert, mari de la reine Victoria, qui aurait donné son nom au piercing en l’utilisant pour satisfaire son altesse d’épouse… .

Piercing

Là forcément, ça va pas être pratique !

 

La vérité est ailleurs : c’est Fakir Musafar lui-même qui lance ce piercing (et peut-être aussi sa légende). Il prétend l’avoir découvert dans une revue d’ethnologie : à l’en croire, le «Prince Albert» servait de ceinture de chasteté masculine dans certaines tribus primitives. L’anneau était en effet si gros qu’il empêchait tout rapport sexuel et ce sont les femmes qui le posaient sur leur mari.

Blog les 400 culs ICI.

By | 2016-10-14T22:41:29+00:00 novembre 6th, 2011|A la Une, Plans cul|0 Comments

About the Author:

TAO mijoté avec amour, saupoudré de sexe, le tout arrosé de web. ..ou l'inverse ! Mon expression du moment :" Faisons les choses sérieusement sans se prendre au sérieux ! "

Leave A Comment