Vous avez tous vu passer cette news annonçant, comme si c’était normal, qu’un satellite (UARS) gros comme un bus allait percuter la Terre vendredi 23…

Et cette très grande phrase de mon collègue John m’a fait réfléchir :

Mais pourquoi ont-ils envoyé un bus en orbite ??!! Bah c’est vrai John, pourquoi ?

Bah oui parce que ça semble normal d’envoyer des engins de plusieurs centaines de kilos dans l’espace et quand ils n’ont plus d’essence, on les jette comme un vieux mouchoir à coté d’un poubelle. Jusqu’où ira la pollution humaine ??

Rassurez vous, il ne faut pas s’inquiéter qu’ils disent à la NASA…

Pinup terreIls sont sympa : ils nous préviennent ! D’ailleurs, je tiens à noter la grande précision d’un établissement sensé regrouper les plus grands scientifiques du monde : les morceaux doivent toucher la terre « aux environs de vendredi » (sic), « quelque part entre 57 degrés de latitude nord et 57 degrés de latitude sud » (c’est à dire n’importe où sur la planète sauf au pôle nord et au pôle sud – re sic). Et nos chers meilleurs cerveaux du monde de rajouter « mais rassurez vous, il n’y a que 0,03% de probabilité qu’un individu soit touché par un débris ». Aaaaah mais alors tout va bien… enfin sauf si la statistique est calculée avec autant de précision que le lieu de l’impact… Enfin je dis ça, je n’dis rien !

Je vous rassure, les débris de l’UARS sont finalement tombés dans le Pacifique entre 23H23 vendredi et 1H09 samedi, heure EDT, ils avaient (presque) bon pour la date, avec des précisions comme ça « heureusement qu’ils ne vont pas dans l’espace ! » … Pas faux Caro, lol !