Plus d’accès aux UDID : Apple annonce un gros changement avec l’arrivée de iOS 5

iOS5 chez On n'est pas des quichesParmi les nombreux changements annoncés pour iOS 5, cette semaine Apple a discrètement révélé un nouveau changement majeur pour les développeurs : la fin de l’accès aux UDID de leurs utilisateurs.

L’UDID est l’identifiant unique de chaque appareil. Il permet aux éditeurs, aux plateformes de jeux et aux régies de publicité d’identifier les utilisateurs et de garder en mémoire leurs actions.

Si le blocage de cette information n’est pas un problème majeur pour les éditeurs d’application, qui pourront dorénavant utiliser le code fournit par Apple afin de générer des UDID propre à chaque application, la situation est beaucoup plus problématique concernant les plateformes de jeux et les régies publicitaires.

En effet, le fait d’avoir un UDID par device permettait aux régies (de jeux et de publicité) de croiser certaines données afin de déterminer les messages publicitaires auxquelles un utilisateur a été exposé, s’il a cliqué, s’il a téléchargé l’application promu, s’il joue à d’autre jeux etc… La plupart des modèles économiques des régies dites « à la performance » étant basés sur ces croisements, leur supprimer l’accès à l’UDID est équivalent à tuer leur modèle économique (un UDID par application ne permettant pas d’arriver aux mêmes résultats).

Alors pourquoi ce changement de la part d’Apple, me direz-vous ?

Et bien en fait il s’agit (officiellement) de protection de la vie privée en empêchant les dérives de la part des éditeurs et des régies. Mais la question est de savoir si Apple se pliera à ses propres règles pour ses services iAd et Game Center… Rien n’est moins sûr !

By | 2016-10-14T22:41:38+00:00 août 26th, 2011|A la Une, Actu Tech'|0 Comments

About the Author:

Passionnée par la vie, la salsa, les voyages et les nouvelles techno, je vis à 200 à l'heure en talons aiguilles dans un monde d'hommes... Mon expression du moment : "On ne rassasie pas un chameau en le nourrissant à la petite cuillère..."

Leave A Comment